Photo
Développement et Paix

 

 

 



 


Développement et Paix est l’organisme officiel de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada et membre canadien de Caritas Internationalis. D&P est financé par les collectes de fonds dans les paroisses, les dons individuels et des subventions gouvernementales, provenant surtout de l’Agence canadienne de développement international.

Sa mission est de soutenir des partenaires dans le Sud, qui mettent de l’avant des alternatives aux structures sociales, politiques et économiques injustes; de sensibiliser la population canadienne aux causes de l’appauvrissement des peuples et la mobiliser dans des actions de changement. Dans la lutte pour la dignité humaine, l’organisme s’allie aux groupes de changement social du Nord et du Sud.

Pour plus de renseignements sur les différents programmes et campagnes
menés par l’organisme, ou encore pour faire un don :
www.devp.org


AU DIOCÈSE

La répondante diocésaine : Mme Louise Desjardins
602, rue Racine Est, Chicoutimi, G7H 1V1
Tél.: : 418-543-0783, poste 291   -  Courriel >

Membres du Conseil diocésain: Claude Tremblay président, Pierre Boisclair, Chantale Dallaire, S. Solange Duchesne, Robert Gaudin, Louis-René Gilbert, Gaston Laforest, Claire Lavoie, Karine Lavoie, Maria Louisa Olivares et Marlène Proulx.


LES ACTIVITÉS


Souper spaghetti au profit de Développement et Paix

Un souper spaghetti au profit de Développement et Paix s'est tenu le jeudi 4 avril 2019 à l'école Dominique-Racine. La conférencière invitée était Mme Marie Fall, professeure en coopération internationale à l'UQAC. Le samedi 6 avril, elle a signé une chronique dans le journal Le Progrès, dont le titre est Migrer, une "stratégie de survie"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Mme Marie Fall s'adressant à près de 250 invités.

 


Mme Marie Fall avec, en arrière plan, Mme Louise Desjardins,
responsable diocésaine de Développemen tet Paix.


Mme Marie Fall accompagnée de Mme Claire Lavoie

Brunch musical au profit de Développement et Paix

Un brunch musical au profit de Développement et Paix s'est tenu le dimanche le 7 avril 2019. Le conférencier invité était M. David Villeneuve. Ayant séjourné en Irak dans le cadre de ses études doctorales, ce dernier a informé les gens de la situation des villages dévastés par l'état islamique. Il a également entretenu les gens sur l'action concrète de Caritas auprès des Irakiens ayant tout perdu. 
Caritas est le réseau catholique de secours d'urgence dont fait partie Développement et Paix.


Mme Anne-Marie Chapleau présentant M. David Villeneuve, conférencier invité. 


M, David Villeneuve s'adressant aux gens


Une partie de plus de 200 personnes présentes au brunch


M. David Villeneuve répondant à une question d'un membre de l'assemblée.
Il est en compagnie de Mme Anne-Marie Chapleau et de M. Richard Pilon. 


BREF HISTORIQUE DE DÉVELOPPEMENT ET PAIX AU DIOCÈSE

Au début des années 1970, Monsieur Pierre Boisclair, alors président du Conseil diocésain de Développement et Paix, entreprend des démarches pour la mise en place d’un animateur régional. Entretemps, c’est une équipe de bénévoles qui travaillent à faire connaître les campagnes de sensibilisation et de collecte de fonds.

Ce n’est qu’en 1981, que Clermont Rainville est choisi comme premier animateur diocésain de l’organisme dans le diocèse de Chicoutimi. Pendant son mandat de 8 ans, le bureau de Développement et Paix déménagera deux fois : d’abord situé dans l’édifice de la Caisse populaire de Chicoutimi au bas de la rue Racine, il sera transféré à la Centrale de l’Action catholique, sur la rue Jacques-Cartier.  Deux ans plus tard, le bureau est aménagé à l’évèché, situé en haut de la rue Racine pour une période de 4 ans, et par la suite le bureau revient sur la rue Jacques-Cartier.

De 1981 à 1989 : Clermont Rainville s’occupe des campagnes suivantes : la Campagne de secours d’urgence pour contrer la famine en Éthiopie (1983-1984), la Campagne contre la militarisation et la Campagne contre l’apartheid en Afrique. Ces campagnes permettent de mettre l’organisme dans l’actualité de la région. Il y a création d’équipes locales pour la récolte de fonds. Pierre Boisclair et Claude Gilbert agissent principalement à titre de président du Conseil diocésain.

1989 : Yvon Côté prend le relais à titre d’animateur de Développement et Paix. En même temps il est animateur régional du mouvement Jeunesse du Monde. Après plusieurs voyages aux Philippines, il décide en 1996 de poursuivre son cheminement vocationnel en devenant prêtre au sein de la Société des Prêtres des Missions Étrangères. Il allait devenir missionnaire dans le village de Baguio aux Philippines.

Il est remplacé par Isabelle Bisson.

1996 : Parmi les campagnes qu’Isabelle Bisson a contribué à promouvoir dans la région du Saguenay - Lac-Saint-Jean, citons la question de la sous-traitance dans les grandes compagnies multinationales NIKE et LEVIS et la campagne de la remise de la dette des pays les plus pauvres, pour nous préparer à célébrer le grand Jubilé de l’an 2000. En 1998, elle collaborait précieusement à la Campagne d’urgence visant à venir en aide aux sinistrés de l’ouragan Mitch qui a ravagé l’Amérique centrale.

1999 : Richard Pilon était appelé à remplacer Isabelle Bisson qui déménageait à Québec, pour aller relever de nouveaux défis dans le domaine de la pastorale. Depuis 1999, Richard Pilon s’est fait porte-parole avec les membres de Développement et Paix au Saguenay-Lac-Saint-Jean des campagnes suivantes : la lutte au brevetage du vivant, l’accès universel à l’eau potable et plus, récemment, la responsabilité sociale des compagnies minières canadiennes à l’étranger. Soulignons en terminant, que le bureau diocésain de Développement et Paix, situé pendant de nombreuses années au Centre Gérard-Desgagné (autrefois la centrale de l’Action catholique), est retourné depuis août 2004 à l’évêché de Chicoutimi, au 602, rue Racine Est.

En août 2008, M. Pilon est nommé à de nouvelles fonctions à l'Économat diocésain et passe le flambeau à Mme Viviane Villeneuve, grandement impliquée et responsable du dossier de la Solidarité sociale à la paroisse Saint-Matthieu, secteur Jonquière. Après 3 années à mener deux dossiers de front, Viviane désire consacrer son temps de travail au secteur de la Condition des femmes et du Partenariat dans l'Église.

Août 2011, Mme Claire Lavoie accepte de poursuivre cette mission d'entraide internationale. Dotée d'une grande générosité,  préoccupée par la justice et l'entraide, Mme Lavoie est également membre de l'Équipe diocésaine de solidarité sociale. En juin 2015, elle quitte et prends sa retraite.

En ce mois d'août 2015, que Mme Roxane Leblanc entre en poste et poursuit l'oeuvre de Développement et Paix dans notre diocèse. Elle est membre de l'Équipe diocésaine de pastorale. Bon succès dans cette nouvelle tâche !