Photo
Clément Paradis redonne vie aux cloches de l'Église Saint-Philippe

Mardi, 27 octobre 2020

Photo, crédit Le Quotidien, Rocket Lavoie

 

Suite à la démolition de l'église Saint-Philippe en 2019, Clément Paradis a récupéré les cloches afin de leur donner une deuxième vie. L'œuvre qui se trouve sur le boulevard Talbot à Chicoutimi symbolise le processus de rétablissement des personnes victimes d’un accident de travail. Pour Clément, l'église Saint-Philippe est également significative. Les jumelles Ouellet, soit sa mère Majella, et sa tante Majellaine, y ont sculpté plusieurs pièces de bois donnant vie à des statues, le Christ en croix et le chemin de croix qui ont orné les murs de l'église.

Pour en savoir plus, notamment sur la symbolique qu'il donne aux cloques, consultez le journal Le Quotidien et Radio Canada.

Pour voir les oeuvres des jumelles Ouellet, Magella et Majellaine, qui ont orné l’ancienne église Saint-Philippe, cliquez ici. Quelques-une des sculptures ornent maintenant les murs de la chapelle de la résidence Saint-Philippe.

Les jumelles Ouellet ont sculpé le Christ ressucité que l'on retrouve à l’église St-Gérard-Majella, Larouche (voir photo). 


 Photo, Jean Gagné